Au cours du dernier mois, le personnel et les personnes résidentes de Tucker Hall ont fait face à de nombreux défis en raison d’une éclosion de COVID-19 déclarée le 20 novembre. Malgré ceci, Garda Bishop, une résidente âgée de 87 ans ayant reçu un diagnostic confirmé du virus, préfère parler de sa gratitude pour les soins qu’elle a reçus et penser à la réunion avec sa famille.

Quand madame Bishop a reçu son diagnostic, elle a été rapidement transférée à la zone de rassemblement par cohorte à Tucker Hall. Ici, un personnel spécialisé s’étant porté volontaire pour travailler uniquement avec les personnes résidentes atteintes de COVID-19 a pris soin d’elle. Malgré l’ajustement à ce nouvel environnement, madame Bishop affirme que le personnel était toujours là pour elle. « Je me sentais tellement confortable et en sécurité. Je n’ai jamais eu peur. Je ne veux pas quitter, » a dit madame Bishop en rigolant. « Tout le monde prend tellement bien soin de moi ici et on me tient même compagnie quand je prend mon thé le soir. » 

Terri Lynn Nelson est une infirmière auxiliaire autorisée qui travaille normalement à Thomas Hall, notre foyer de soins à Fredericton. Elle était un des individus qui s’est porté volontaire pour soigner les personnes résidentes atteintes de COVID-19. Pour elle, il s’agit d’une expérience professionnelle des plus marquantes. « Avoir le privilège de prendre soin de personnes résidentes à un moment aussi difficile apporte une toute autre signification à une carrière que j’adorais déjà, » a dit Terri Lynn. « J’ai tissé des liens profonds avec les personnes résidentes et j’ai témoigné du soutien mutuel offert entre elles. Elles avaient confiance en elles-mêmes, qu’elles s’en sortiraient plus fortes qu’avant. »

Terri Lynn reconnaît aussi le travail d’équipe nécessaire pour gérer l’éclosion et pour freiner la propagation du virus à Tucker Hall. « L’équipe est une famille tellement incroyable et je suis fière d’en faire partie, même si c’est juste temporaire. »

Pour ce qu’il y ait de madame Bishop, malgré tout ce parcours, elle est contente que Santé publique ne la considère plus comme cas actif de COVID-19. « Je suis contente de ne plus être malade et je me sens aussi bien maintenant qu’avant d’avoir contracté le virus, » a dit madame Bishop. « Maintenant, je ne peux pas attendre pour voir ma famille, juste à temps pour les fêtes. »